Le guide ultime pour vous aider à choisir votre prêt étudiant

Suivre des études supérieures coûte cher. Lisez ce guide pour souscrire un prêt étudiant adapté à vos besoins.

Calculer ses charges d’étudiant

Pour calculer vos charges, faites la différence entre la somme de vos dépenses et celle de vos revenus. Commencez par additionner les dépenses incontournables telles:

  • Les frais d’étude ;
  • Les coûts de location de logement pour étudiant;
  • Les factures (électricité, gaz, eau, téléphonie, …) ;
  • Les frais de déplacement ;
  • La nourriture;

Prévoyez une somme pour d’autres dépenses occasionnelles comme l’équipement informatique, les habits, les divertissements, les urgences, …

En même temps, calculez vos revenus (job d’été, aides sociales, bourses, etc.), et faites la soustraction. Cela vous permettra de voir si vous êtes en mesure d’assurer vos charges sans souscrire un crédit.

Vérifier son éligibilité au prêt étudiant

Le prêt étudiant est accessible à tout étudiant de 18 à 28 ans. Pour l’obtenir, il suffit de donner à la banque une photocopie de l’inscription dans un établissement d’enseignement supérieur (BTS, IUT, université, …) ou dans des institutions non reconnues par l’état (les instituts de sophrologie, les écoles privées d’art, …). Les étudiants en reconversion professionnelle suivant des cursus post-bac peuvent aussi demander un prêt étudiant. Dans ce cas, les banques n’émettent pas de restriction liée à l’âge. Pour finir, pour accorder un crédit étudiant, les établissements de crédit exigent souvent un garant.

Comprendre les modalités de remboursement d’un prêt étudiant

Un crédit étudiant comprend une période de différé d’amortissement qui donne à l’emprunteur le droit de ne pas rembourser le capital avant une date prédéterminée. De ce fait, par exemple, un étudiant pourra commencer le remboursement de son crédit à compter de la date de son insertion dans le monde professionnel. C’est une solution pratique car il ne rembourse son prêt que lorsqu’il commence à percevoir un salaire.

A savoir que la franchise est soit totale soit partielle. Avec la franchise totale, toutes les échéances de paiement sont reportées. Tandis qu’avec la franchise partielle, il faut seulement

payer les intérêts lors de la souscription du prêt étudiant, et le capital doit être remboursé plus tard. A noter que s’il existe une garantie décès-invalidité, le remboursement doit être effectué tous les mois.

Connaître les taux des prêts étudiant

Le taux d’intérêt des prêts étudiants est de 1 % (assurances exclues). Le TAEG fixe est entre 0,95 % et 1,15 %. Actuellement, les banques accordent un financement à tous les profils d’étudiant même si elles recherchent plus précisément les étudiants  qui s’inscrivent dans des secteurs très rentables ou qui peuvent occuper des postes importants et entamer des carrières prometteuses.

Déterminer sa capacité d’emprunt

Un étudiant peut emprunter jusqu’à 45 000 € à la Caisse d’Epargne et 120 000 € à la Société Générale. Au niveau des autres banques, le montant maximal de capital qu’un étudiant peut obtenir est variable : 50 000 € au Crédit Agricole Ile de France, 60 000 € chez LCL… En outre, les banquiers savent que les étudiants sont souvent tentés de dépenser leur argent rapidement, ce qui augmente le risque de non-remboursement. En solution, ils proposent  les versements échelonnés du capital.