Quels sont les pièges à éviter lors de sa première acquisition de bien immobilier ?

Devenir propriétaire pour la première fois est un mélange de surexcitation et de soulagement. Quand on fait sa première acquisition immobilière, dans l’euphorie du moment vous pouvez passer à côté de certains détails qui ont leurs importances. Dans cet article, vous allez voir toutes les petites erreurs à ne pas commettre lors de son premier achat  de bien immobilier.

Ne jamais choisir le premier endroit que vous visitez

C’est comme quand vous allez acheter une voiture. Vous les essayez avant d’en choisir une non ? Et bien,  avec les biens immobiliers c’est tout pareil. Privilégiez au moins 3 visites avant de vous décider lequel prendre.

Pour une meilleure marge de manœuvre, préférez au moins 5 visites pour être vraiment sûr de votre choix. C’est avec un nombre de visites conséquent qu’on peut avoir le compas à l’œil. Plus vous en visitez, plus vous serez aptes à repérer les petits détails qui fâchent. Établissez votre planning de visite en fonction de ce que vous recherchez le plus.

Il ne faut pas oublier que vous vivez en société

L’environnement dans lequel vous allez vivre est un critère important dans votre choix. Sachez que la visite d’un appartement commence bien avant ! C’est-à-dire le quartier, la rue que vous allez fréquenter.

N’oubliez pas de repérer si des travaux sont nécessaires ou non. Intéressez-vous à vos voisins et faites connaissance avec eux. Il est nécessaire de se sentir à l’aise dans son nouvel appartement. Le plus important c’est votre aisance à vivre dans un environnement qui vous est totalement nouveau.

Comment prendre soin de son crédit ?

Selon votre situation professionnelle, vous serez éligible ou non pour avoir un crédit auprès d’un organisme financier. Mais avant de demander un emprunt, planchez d’abord sur votre capacité d’emprunt.

Allez sur internet et faites des simulations de crédit pour avoir des réponses précises à toutes vos questions. Avoir un accord de prêt au moment de procéder à un achat est toujours rassurant pour le vendeur. De ce fait vous montrez aussi que vous êtes des clients sérieux.

Comment agir avec les conditions suspensives ?

Un compromis de vente vous arrive quand vous avez fait une offre au vendeur. Mais avant de procéder à cette signature, il est préférable de bien s’informer et de  faire appel à un notaire. C’est important d’avoir un professionnel à ses côtés pour conclure l’affaire. Sa présence est essentielle pour vous guider dans la négociation des conditions suspensives.

En effet, cela vous permettra d’annuler le compromis de vente sans pénalité en suivant les circonstances. Le plus important d’entre tous c’est la condition suspensive de financement. Cela signifie qu’au cas où vous ne parviendrez pas à avoir un prêt pour l’achat, vous pourrez annuler la vente sans subir de pénalité. C’est mieux que rien non ?

N’oubliez pas de négocier le prix du bien immobilier !

Si votre marché immobilier vous le permet, vous pouvez négocier le prix du bien. Dans certaines circonstances, vous serez peut-être en position de force. Ce qui ne sera pas forcément le cas si vous êtes en région parisienne : dans ce secteur, vous serez obligé de faire une offre dans les 10min suivant la visite !

Les estimateurs en ligne sont là pour vous accompagner. Ainsi, bien renseigné sur les meilleurs prix du marché vous avez vos armes pour négocier. Repérez bien les défauts de l’appartement et servez-vous-en pour obtenir un rabais sur le cout total du bien.