La banque en ligne, de plus en plus populaire en France

La France a définitivement adopté les banques en ligne. La clientèle de ces dernières compte aujourd’hui 4,4 millions de Français (6,5 % de la population). Des chiffres avancés par l’Autorité de contrôle prudentiel au terme d’une étude (ACPR).

Des circonstances plus que favorables

L’engouement pour les services financiers en ligne ne s’est confirmé que récemment. L’année 2017, 1,3 million de particuliers décident de solliciter les banques en ligne. La Loi Macron II portant sur la mobilité bancaire y est pour quelque chose.

Aujourd’hui, les personnes désirant faire migrer leurs comptes bancaires vers un nouvel établissement bénéficient d’un accompagnement gratuit. Les banques d’origine sont dans l’obligation d’assurer cette mission.

Attirés par la (fausse) gratuité

Le succès actuel des organismes financiers en ligne s’explique également par le moindre coût de leurs offres. Un compte courant accompagné d’une carte bancaire gratuite semble être une formule plus qu’alléchante aux yeux des Français. À côté, les propositions des banques traditionnelles apparaissent désuètes.

Cependant, bien que reluisantes, les offres des organismes en ligne exigent un revenu régulier. Cette contrepartie est souvent cachée, beaucoup affirment même une totale gratuité de leurs services.

Que disent les chiffres ?

Le rapport de l’ACPR montre qu’il existe actuellement 3,1 millions de comptes courants en ligne en France. Incluant, bien sûr, les 1,3 million de comptes créés en 2017. Selon l’Autorité de contrôle prudentiel, « Les nouveaux acteurs bancaires ont progressivement réussi à s’installer dans le paysage bancaire français » qui est pourtant difficile à percer.

Boursorama, Monabanq, Hello Bank!, ING Direct font partie des plus sollicités. Leur succès tend à augmenter si l’on se réfère à l’impact du bouche à oreille. La réussite de ces derniers repose également sur le fait qu’ils misent maintenant sur des « services de banque au quotidien » a déclaré l’ACPR.

Qui tire les ficelles ?

Bien que leur percée soit fulgurante, le faible coût de leurs services respectifs crée des doutes. Réussissent-ils réellement à faire du profit ? Ont-ils vraiment adopté un modèle économique viable ? La réponse de l’ACPR n’est pas rassurante : « sauf quelques rares exceptions, ces nouveaux acteurs ne sont pas parvenus à dégager un résultat net positif en 2017 ».

Cependant, faire des bénéfices à court terme est le cadet de leur souci, pour le moment. Grand nombre d’entre eux sont des filiales, Boursorama de Société Générale et BforBank de Crédit Agricole. L’objectif des banques dites «  mère » est de séduire des clients.

Les avantages pratiques de la banque en ligne

Internet rend plus rapides et plus faciles toutes sortes de transaction dont les opérations financières. La banque en ligne est une véritable solution pour les clients las des files d’attentes et des dépôts de dossier prenant des journées.

Le service en ligne répond à un besoin précis, l’obtention d’un service immédiat. Il abolit la distance, ce qui génère un gain de temps pour un moindre effort. De quoi faire chanceler la loyauté des français envers leur banque habituelle.